Écoles, pour optimiser votre recrutement, soignez votre communication

mercredi 15 juillet 2015

Écoles, pour optimiser votre recrutement, soignez votre communication

Mettre en place une communication efficace pour toucher des étudiants quand on est une école de commerce ou d'ingénieur, ou autre organisme de l'éducation supérieure, n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. 

Qui cibler ? Quels supports privilégier ? Comment recruter les meilleurs éléments ? Comment se différencier des autres établissements ? Ce sont autant de questions qu’il est important de se poser avant de se lancer. Pas si simple, mais loin d’être impossible ! Voici quelques éléments pour mieux comprendre les enjeux du marketing, de la communication, et du recrutement des écoles.

 

Les résultats du bac viennent à peine de tomber, le lycée enfin de se terminer, que déjà la question est sur toutes les lèvres des heureux bacheliers : « et toi, tu fais quoi après ? ». Nous ne vous inviterons pas à faire un sondage auprès des 600 000 diplômés (quoique si ça vous amuse, pourquoi pas), mais on vous parie un poncho en poils d’alpaga que beaucoup vous répondront « je veux faire une grande école » (cochez « de commerce », « d’ingé », « de communication »… au choix).

 

Abattez les bonnes cartes pour attirer les jeunes de la génération Y


« Qu’est-ce qu’il me chante là l’animal ? » s’exclameront certains. Et pourtant c’est un fait, les grandes écoles attirent toujours plus de jeunes étudiants chaque année. Les concours aux grandes écoles de commerce à eux seuls rassemblent plus de 10 000 candidats par an, autant qu’une grosse ville des Andes en somme. Alors pourquoi ces grandes écoles font-elles aujourd’hui figure d’Eldorado de l’enseignement supérieur ? Vous l’aurez deviné, la richesse des débouchés proposés, les opportunités de parcours à l’international et le réseau professionnel qui leur est associé sont autant de motivations qui poussent les jeunes à franchir le pas de ces si redoutés concours. Ainsi, chaque année, la publication des classements de ces fameuses grandes écoles (parmi lesquels celui du Figaro, du Financial Times ou encore de l’Etudiant sont des plus influents) mettent en émoi le monde de l’enseignement supérieur et exacerbent la compétition entre ces différentes institutions.

Cependant, en s’y penchant d’un peu plus près (attention pas trop, vous allez tomber), on s’aperçoit vite que ces classements, tant adulés il y a quelques années, sont aujourd’hui vivement remis en question (classements grandes écoles remis en question). Jugés trop subjectifs ou non représentatifs de la qualité de l’enseignement, ces « tops » sont en premier lieu critiqués par les candidats eux-mêmes, qui valorisent davantage l’accompagnement, l’originalité et la variété des parcours proposés. Même constat du côté des entreprises : ras-le-bol des jeunes diplômés préfabriqués et standardisés, elles veulent des personnalités et de la diversité tant au niveau de la formation scolaire que de l’origine des étudiants. Ce n’est pas pour rien que de plus en plus d’étudiants issus des admissions parallèles (par l’université et non par les classes prépa) intègrent de grandes écoles.

C’est bien beau tout ça, mais concrètement on en tire quoi ?

 

Écoles, recrutez vos futurs ambassadeurs grâce à la bonne stratégie 


En effet, la vraie question qui doit être posée aujourd’hui pour assurer la pérennité et la crédibilité d’une école n’est pas uniquement « comment attirer les élèves les plus brillants ? », mais bien « comment attirer des profils atypiques qui seront par la suite des ambassadeurs d’exception de mon établissement au sein du monde professionnel ? »

Tout cela commence par une bonne communication en amont, une stratégie ficelée, un ciblage large mais bien défini, et une visibilité à 360°.

S’il peut apparaitre assez évident que cibler des supports spécialisés et destinés aux jeunes est une bonne stratégie, gare à l’ethnocentrisme éducationnel qui consisterait à ne se focaliser que sur les étudiants déjà engagés dans cette voie. Un petit exemple : saviez-vous que plus de 60% des étudiants en droit ne poursuivent pas leurs études dans ce domaine mais bifurquent vers une autre formation, comme par exemple… une école de commerce ?! Ah, les admissions parallèles... Faites votre communication dans les facultés de droit  !

 

Décuplez les impacts de vos opérations marketing grâce à des supports pertinents et ciblés


Maintenant que nous savons qu’il est important de brasser large, encore s’agit-il de brasser bien. Certains supports de communication sont aujourd’hui devenus inévitables lorsqu’il s’agit de cibler les jeunes, au premier rang desquels, les réseaux sociaux.

Qu’est-ce qu’ils ont tous avec ces fichus Facebook,Twitter, Youtube et autres ?! Tout simplement, ils sont utilisés quotidiennement par une immense majorité des jeunes et ils tendent même à devenir leur première source d’information ainsi qu’un moyen de communication instantané, direct et privilégié avec n’importe quelle personne, établissement, marque, etc… Mais encore faut-il savoir mettre en place un community management efficace ! Publier tout et n’importe quoi ne sert à rien, pire cela peut même vous desservir ! Il faut du contenu pertinent, ciblé et original. Dans le cas d’une école, assurez-vous de communiquer toutes les informations nécessaires, répondez par anticipation aux questions que se posent les futurs candidats, interagissez avec eux, faites les réagir, … en bref produisez du contenu et créez de l’engagement ! Quelques réseaux sociaux d'écoles et universités à suivre.

Misez sur des supports originaux et soyez à la pointe des tendances de communication et de marketing pour séduire les candidats qui y sont particulièrement sensibles (comme les vidéos par exemple).

Finalement, la communication des écoles sur Facebook, Twitter, Linkedin, Viadéo, etc. et le content marketing des entreprises commerciales auprès des jeunes, c'est pas si différent (et oui, au final, les entreprises aussi travaillent leur image pour toucher la génération Y !)

 

 

Ainsi, la communication et le recrutement pour les écoles doivent être envisagés comme un processus de long terme et pas seulement comme une opération marketing « one shot », comme on dit dans le milieu. C’est un accompagnement de vos poulains, des concours jusqu’à leur premier job, même en matière de communication ! Si le tout jeune bachelier veut connaître les différentes voies qui s’offrent à lui pour son orientation, le nerveux candidat aux concours d’entrée veut avoir en main tous les renseignements disponibles sur l’école qui le fait tant rêver ; si l’étudiant en première année veut connaître les opportunités de spécialisations ou d’échanges à l’international pour son master, le thésard de dernière année veut savoir si son école l’aidera à s’insérer aisément dans le monde du travail…

 

 

Conclusion, mettre en place une communication efficace c’est réussir à toucher le maximum d’étudiants susceptibles d’être intéressés par votre formation, c’est anticiper les questions auxquelles ils peuvent être confrontés et leur fournir du contenu intéressant et original qui les engagent réellement, le tout en utilisant les supports adéquats (une vidéo par exemple) c’est-à-dire ceux auxquels ils sont le plus sensibles et vers lesquels ils sont naturellement attirés.

Finalement, pas de quoi fouetter un alpaga.