Les jeunes de moins en moins présents sur les réseaux sociaux : comment communiquer auprès d’eux en 2018 ?

jeudi 05 avril 2018

Les jeunes de moins en moins présents sur les réseaux sociaux : comment communiquer auprès d’eux en 2018 ?

Faisons un rapide état des lieux de notre chère planète réseaux sociaux :

·       Facebook a vu 2 millions de ses utilisateurs entre 18 et 24 ans se désinscrire de ce réseau en 2017 ;

·       78% des 18-24 ans utilisent Snapchat de façon quotidienne ;

·       71% pour Instagram ;

·       Les 15-24 ans consacreraient 43 minutes quotidiennement, en moyenne sur les réseaux sociaux, dans l’ordre suivant : Youtube > Snapchat > Facebook.

 

Coup de massue pour Facebook qui voit donc son grand concurrent Snapchat gagner du terrain sur le marché des réseaux sociaux. (Rappelons que Facebook a racheté Instagram en 2012).

Les jeunes, fatigués par la publicité omniprésente sur Facebook, préfèrent aujourd’hui favoriser l’utilisation de plateforme telles que Snapchat, Instagram ou Whatsapp, qu’ils considèrent plus intimes. De plus, Facebook serait devenu une source de stress pour certains jeunes qui craignent tout commentaire négatif. L’aspect éphémère et temporaire de Snapchat semblerait les rassurer.

Face à cela, Facebook revoit depuis quelques mois son algorithme, afin de favoriser la mise en avant du contenu « d’amis » plutôt que des pages et privilégie ainsi les échanges personne/personne plutôt que page/personne.

 

Vous l’aurez compris, nous n’avons plus la même capacité à toucher les jeunes sur Facebook qu’il y a encore quelques mois. Fort de ce constat, il est important de repenser votre prochain plan de communication.

·       Ne misez pas tout sur les réseaux sociaux : les jeunes sont aujourd’hui de plus en plus difficiles à capter dessus ;

·       Rencontrez vos prospects et échangez avec eux : les salons ont toujours la côte auprès des jeunes (jusqu’à plus de 200.000 visiteurs sur certains salons). Il est important d’y être présent, tout en menant une réflexion stratégique quant aux salons sur lesquels vous devez être présents ou non ;

·       Soyez inoubliable : contrairement à ce que vous pouvez croire, faire le choix d’insertions publicitaires papiers vous garantit d’être visible entre deux publications. Une insertion dans les annales de révisions Annabac par exemple vous permet une visibilité de presqu’un an ;

·       Différenciez-vous : faites des vidéos pour mettre en avant tout ce qui peut vous différencier de vos concurrents et exploitez-les sur l’ensemble de vos supports ;

·       Positionnez-vous en tant qu’expert : au travers d’une conférence ou d’un blog, apparaissez aux yeux de vos futurs étudiants comme expert d’un domaine et véhiculez ainsi une image rassurante de votre école.




Sophie Vigier